Actualités

Les cadres sont confiants

02/07/2009

L'enquête annuelle sur la mobilité des cadres met en relief que, malgré la crise économique et financière, les cadres ne s'attendent pas à un impact sur leur emploi et leur carrière.

2008 : Une année de retournement. Après un bon 1er semestre, dans le droit fil de 2007, la fin de l’année 2008 a été marquée par une dégradation brutale de l’économie avec des conséquences rapides sur le front de l’emploi. D’ailleurs, si 9% des cadres sont dans une entreprise où ont été mis en place des plans sociaux, comme en 2007, les cadres ont été plus fréquemment concernés. On peut aussi noter une inquiétude qui pointe pour l’avenir quant aux risques de chômage et à l’évolution du climat social dans l’entreprise. Pour autant, leur principale préoccupation reste l’intérêt des responsabilités qui leur sont confiées. Quant à la mobilité, interne comme externe, elle n’a pas, en apparence, souffert de la crise économique.

Bouger en interne. 20% des cadres ont changé de fonction, d’établissement ou encore de service dans la même entreprise au cours de l’année 2008. Si la mobilité interne prend essentiellement la forme d’un changement de fonction, le changement concomitant de fonction et de service a été plus fréquent qu’en 2007. Les cadres y voient avant tout le moyen d’élargir leurs responsabilités. Ils en escomptaient aussi une évolution de leur rémunération. Cette mobilité s’accompagne le plus fréquemment d’une promotion hiérarchique… et d’une augmentation de salaire.

Aller voir ailleurs. 8% des cadres ont changé d’entreprise, soit 2 points de plus qu’en 2007. une mobilité externe qui reste principalement à l’initiative des cadres, malgré une baisse des démissions. A l’inverse, les fins de CDD et de période d’essai augmentent, moyen pour les entreprises d’ajuster leurs effectifs sans recourir au licenciement. Pour trouver ou retrouver un nouveau job, les cadres plébiscitent Internet. Ce moyen de recherche d’emploi aux aspects multiples (offres d’emploi des jobboards et des sites corporate, Cvthèques, candidatures spontanées…) s’impose un peu plus année après année comme le 1er moyen utilisé pour trouver un poste, loin, maintenant, devant les relations personnelles.

Et l’avenir ? Dans un contexte économique pourtant peu favorable, la grande majorité des cadres en poste reste confiante en leur avenir professionnel. Ils sont satisfaits de leur emploi et de leurs perspectives d’évolution en interne. Mais une évolution qui pourrait aussi pour certains passer par un changement d’entreprise. En effet, 38% envisagent de sauter le pas dans un futur proche.

Source : Apec, Mobilité 2009, juin 2009