Actualités

Recrutements cadres : La reprise en 2015

29/10/2014

Encore une année morose pour les recrutements de cadres et après, promis, ça repart. C’est ce que prévoit l’Apec, si la croissance reprend. Explications.

Patience. Cette année encore, les entreprises n’embaucheront pas beaucoup plus de cols blancs. Seuls163 200 recrutements de cadres sont attendus en 2014. Presque aussi peu qu’en 2013, quand on en comptait 163 400. Mais, encore quelques mois, et l’embellie pourrait pointer son nez : en 2015, le nombre de recrutements de cadres va gonfler de 11 % pour atteindre 181 900 embauches. Et, la grimpette devrait continuer en 2016, avec 199 700 recrutements prévus.

Un recrutement très lié au contexte économique

C’est ce qu’anticipe l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), dans son scénario le plus probable, et le plus optimiste. Dévoilé le 4 juillet 2014, il se base sur les prévisions recueillies auprès des entreprises et celles de l’Insee remises à jour le 15 mai dernier, car le recrutement des cadres dépend avant tout de la croissance, des investissements et du volume de départs à la retraite.

Pourquoi les recrutements stagnent en 2014 ?

Si les embauches bloquent encore cette année, c’est parce que la croissance s’avère moins favorable qu’escomptée. Même si le PIB a progressé de 0,7 %, les investissements (FBCF) ont reculé de 1,2 %. Résultat, les entreprises sont plus préoccupées par le redressement de leurs taux de marge que par le renforcement de leurs effectifs. D’autant plus que seuls 48 140 cadres prennent leur retraite cette année. Les jeunes accuseront le coup. Seuls 37 000 jeunes cadres seront embauchés en 2014. Et, les seniors en pâtiront également. C’est même déjà le cas. Fin mars, 41 % des 300 000 cadres demandeurs d’emploi avaient plus de 45 ans.

10 000 départs à la retraite supplémentaires en 2015

En 2015, la situation sera différente. Les investissements vont reprendre, la croissance sera deux fois plus forte qu’aujourd’hui et surtout, 51 990 cadres vont partir à la retraite. C’est 10 000 de plus que cette année ! Or les départs à la retraite justifient, à eux seuls, la moitié des recrutements chez les cols blancs. Cela se traduira mécaniquement par une hausse des recrutements de cadres, jusqu’à près de 200 000 en 2016. À peu près autant qu’avant la crise de 2008. Ouf !



Un cadre sur deux veut quitter son entreprise

28/10/2014

Alors que la situation sur le marché de l’emploi suscite l’inquiétude d’une majorité des cadres - 12% seulement se disent optimistes concernant le marché de l’emploi en général - la dernière étude Cadremploi / IFOP* met en exergue une envie forte de changement.

Cette année, les chiffres atteignent des niveaux historiquement élevés puisque 54% des cadres se disent attentifs aux opportunités, 40% d’entre eux expriment une volonté de quitter leur entreprise, et 31% ont même postulé à des offres ces derniers mois.

«  Malgré le contexte économique actuel qui pèse sur leur moral, les cadres sont confiants dans leur emploi à 67%. Ils restent ouverts aux opportunités et sont prêts à franchir le pas si le poste proposé est intéressant et correspond à leurs attentes. Cette caractéristique de mobilité opportuniste est plus forte que jamais. En effet, étant optimistes sur leur situation personnelle, ils peuvent entreprendre aujourd’hui des démarches sereinement afin de trouver un nouvel emploi qui alliera épanouissement personnel et professionnel », explique Thibaut Gemignani, Directeur Général de Cadremploi.

Parmi les autres données qui ressortent de cette étude figure le fort niveau de stress : 62% des répondants s’avouent stressés dans leur emploi. Ceci explique, peut-être, que parmi les facteurs avancés dans cette volonté de changer de poste ou d’entreprise, la recherche d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle est citée par 95% des cadres, presque à égalité avec le contenu des missions (96%). Viennent ensuite la rémunération (93%), l’ambiance de travail et la reconnaissance professionnelle (toutes les deux citées par 92% des répondants).

 

Etude réalisée par l’Ifop pour Cadremploi. Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population cadre sous contrat de droit privé. Dates de terrain : Du 4 au 15 septembre 2014.