Actualités

Pourquoi le recrutement restera une affaire d'êtres humains

15/05/2018

Alors que tout le monde ne parle que de "big data" et de recrutement prédictif pour fiabiliser le process de recrutement, une chose est sûre : rien ne remplacera le jugement objectif du recruteur rompu à l'exercice de l'entretien pour s'assurer de l'adéquation entre un candidat et un poste. Avant de ne compter que sur des statistiques et des données empiriques pour identifier vos candidats (même si cela constitue une aide non négligeable), il est impératif avant tout de fiabiliser votre propre process de recrutement. Pour cela, il faut se former à l'exercice et retenir une chose importante : Le recrutement est une compétence comme les autres qu’il faut acquérir et développer. Choisir un candidat, c’est comme le piano, ça s’apprend ! Alors bannissez "l’intuition", le "bon sens" ou le "j’aime/j’aime pas", termes abstraits et subjectifs qui masquent la plupart du temps l’incompétence et le manque d’objectivité et de méthodologie, et revenez aux fondamentaux : savoir écouter et poser les bonnes questions (quelle question poser, quand la poser, comment la poser et surtout pourquoi la poser). Ensuite, multipliez les entretiens pour lever les doutes, vérifiez les diplômes et éléments de salaire, et bien sûr, contactez les derniers employeurs.

 

Florent LAIK

 

http://www.lefigaro.fr/emploi/2017/07/13/09005-20170713ARTFIG00010-pourquoi-le-recrutement-restera-une-affaire-d-etres-humains.php